Faire la tendance avec les recettes bio

Aborder une nouvelle façon de se nourrir, c’est possible avec les recettes bio dont les adeptes commencent à gagner les pays occidentaux.

Un engagement culinaire

Depuis quelques années, les recettes bio sont devenues à la mode. Cela a commencé aux États-Unis, puis l’Europe s’en est aussi emparée. Au tout début, considéré comme un style de vie. C’est devenu un véritable art de vivre. Les précurseurs ont eu des adeptes. Et ces adeptes ont commencé à lancé une mode. La tendance bio a ensuite gagné les marchés. Plusieurs personnalités du show-biz viennent maintenant à vanter les mérites de cette cuisine d’un genre nouveau. Des filières économiques se sont crées. Plus encore, des labels et des normes ont été instaurés pour assainir le marché au profit du capital. Le bio est devenu un produit du capitalisme des bonnes morales.

Mais la vraie cuisine bio, avec ses recettes innombrables, c’est surtout une manière de dire stop à la cuisine morne et routinière du quotidien. C’est loin d’être un combat contre les fast-foods et tout ce qu’ils représentent. Ni une quête de plénitude New Age. Dont nul ne sait d’où il vient. Ce sont de simples gens qui ont pensé que manger sain est encore possible actuellement. A l’heure où les multinationales déferlent leurs pesticides de synthèses, leurs engrais chiques ou encore leurs graines génétiquement modifiées. D’autres ont voulu avoir le goût nature dans leur bouche. Sans vouloir chercher à devenir des nouveaux gourous de la gastronomie.

Les recettes bio à travers le monde

Manger bio, c’est savoir préparé des recettes à base de produit naturel. Dans les pays occidentaux, c’est presque un luxe. Mais, dans certains pays africains où les traditions agricoles sont encore restées, manger des recettes bio fait partie du quotidien. Les travailleurs de la terre vivant dans ces régions ignorent totalement tous les tapages à l’effigie de ce concept « novateur ». Des spécialistes de cette forme repensée de l’agriculture s’insurge contre ces idées. Car avant d’être qualifiée de bio, une agriculture doit passer par des labellisations strictes. L’Union Européenne possède la sienne, tout comme les pays européens d’ailleurs.

Pour les gourmets, la cuisine bio apporte quelques appréhensions. Cela semble être du domaine de l’inconnu pour certains. Pourtant des cuisiniers réputés ont réussi à faire des plats tout à fait succulents avec des produits bios. Avec un petit coup de publicité en filigrane. Il y a même des nourritures pour bébé faites de fruits labellisés. De quoi susciter l’intérêt des mamans. Après l’agriculture bio, l’élevage bio a aussi fait son apparition. Dans la même veine, tout doit se faire au naturel. Par contre, l’éleveur doit certifier que ses bêtes mangent des produits bio. De cette manière, il pourra être labellisé.

Des avantages pour l’homme

Les avantages de la cuisine bio sont multiples. A côté de la destruction à petit feu des sols avec l’agriculture intensive, l’agriculture bio préserve l’humus de la terre. C’est en quelque sorte la force vitale de celle-ci. Pour les plus convaincus, la cuisine bio préserve la santé. Parce qu’aucun produit chimique n’entre dans le corps. C’est tout un programme.