Géographie des saveurs dans cuisine-du-monde

Rien de mieux qu’un voyage culinaire pour partir à la rencontre des peuples, la cuisine-du-monde est assez vaste pour satisfaire tous les goûts.

L’Asie en tête de peloton

Si les saveurs du monde étaient écrites, elles ne tiendraient pas dans des dizaines de milliers de livres. Au-delà de son côté artistique, la gastronomie est considérée comme une forme de rapport de l’homme à la nature. A travers elle, les grands cuisiniers de la planète tirent les goûts les plus subtiles. Une légume, un poisson, des fruits… c’est elle qui fournit la matière première sur les meilleures cartes de la planète. Que ce soit en Chine, au Maroc ou bien au Mexique… les saveurs diffèrent selon la culture. Et en Chine par exemple, elle diffère aussi selon la région ou le Canton. C’est cette mosaïque immense qui forme la cuisine-du-monde.

La cuisine asiatique fait partie des plus riches gastronomies dans le monde. La Chine émerveille avec ses cuissons à la vapeur. Ses différentes approches pour préparer les viandes comme le porc ou le bœuf. Caricaturée comme un pays des nouilles, des centaines de recette traditionnelle font de ce pays l’un des destinations préférées des gourmets. Le Japon se distingue par ses tofus et ses sushis. Sans oublier le sake, qui est considérée par les nippons comme une boisson sacrée. A part, le Chanko Nabe est un plat typique du pays. Il sert à nourrir les combattants demi-dieux : les sumotoris. L’Inde aussi est un pays des saveurs, avec ses mélanges d’épices pour relever les Tandoori, les Hlawa…

La cuisine-du-monde des influences

L’Espagne est un pays européens rassemblant le plus les saveurs de la cuisine-du-monde. Terre des grands voyageurs, l’histoire de cette nation a été jalonnée de contact entre les peuples. Les Maures ont laissé leur empreinte culinaire dans sa gastronomie. Tout comme les Grecs et les Romains. Ces civilisations ont joué un grand rôle dans l’évolution de la cuisine espagnole. En plus, terre des garnds explorateurs. Ces derniers ont ramené les fruits de leur rencontre avec d’autres peuples. La vanille, le chocolat, la pomme de terre… ont été introduits dans le pays par les voyageurs. Mais le tapas reste un incontournable dans la cuisine locale.

Le Maroc est une terre de cuisine. Ancrée depuis des millénaires, transmis de génération en génération, l’art culinaire marocain est réputé dans le monde entier. Pas besoin d’entrer dans le Guide Michelin. Les éloges et les témoignages des voyageurs ont suffit à rendre sa lettre de noblesse à la gastronomie de ce pays. Les plats comme le tajine mrouzia, le kefta, et sans oublier le couscous, sont autant de merveilles pour les palais. Bien qu’elle a acquis une identité propre, la cuisine marocaine a été influencée par d’autres peuples. Les arabes et l’Andalousie. Quelques gourmets avancent même une certaine influence juive.

Entre bons voisins

La France possède aussi une renommée en termes de gastronomie. Surtout dans les recettes traditionnelles. Mais sa cuisine a tirée des contacts avec ses proches voisins. Comme la raclette qui est d’origine Suisse. Un autre pays célèbre pour ses formages au lait de vache et ses chocolats.